Maintenez une bonne relation avec votre client tout en obtenant le paiement précieux de sa facture. L’équation semble complexe pour les PME et les PME françaises. Comment traitons-nous le recouvrement des paiements impayés ?

Seuls 38% des organisations françaises paient à l’heure. Près de 8% des entreprises françaises vont jusqu’à s’accorder un délai de plus d’un mois, après le délai légal (qui est maintenant 60 jours après l’émission de la facture, conformément à la loi de modernisation économique, LME). Les chiffres d’une enquête réalisée par le spécialiste Altares illustrent à quel point les impayés et les retards sont courants, en particulier dans le monde de BtoB. Comment pouvons-nous limiter la rupture pour être payé sans rompre les relations avec les clients ?

1 — Vérifiez le profil de vos futurs clients

Parce que « la prévention vaut mieux que guérir », surveillez votre dos. Pour cela, avant même de signer avec votre futur client, n’hésitez pas à jeter un oeil sur le site officiel des tribunaux de commerce, infograft. Pour chaque entreprise, vous trouverez des informations sur le capital de la société et ses pertes possibles. Soyez prudent si les fonds propres de l’entreprise sont déjà dans le rouge.

2 — Organisez un suivi régulier de vos réclamations clients

Pour être sûr de réagir au fil du temps et d’équilibrer vos flux de trésorerie, configurez des points comptables hebdomadaires. Vous examinerez l’état des factures et identifierez les mesures à prendre dans la semaine pour obtenir le paiement le plus rapidement possible.

3 — Gérez habilement le renouveau

Du simple client négligent au cas difficile, pour le renouveau, la meilleure tactique est de « cercler » votre client de tous les côtés. Demander à l’un de vos collègues qui ont la meilleure relation avec ce mauvais payeur de jouer « bon flic » pendant que vous continuez vos courriels plus secs. Si cela ne fonctionne toujours pas, passez au niveau suivant. Le gérant de votre entreprise doit également aller à l’avant. Histoire de faire jouer d’autres contacts encore.

4 — Les inscrits

lettre

Après plusieurs mois, vient le moment de la lettre de mise en demeure à votre mauvais payeur. Plus menaçante, cette lettre recommandée peut mentionner la possibilité de faire appel d’une ordonnance de paiement, sans réponse dans un délai de huit jours. Il doit contenir l’ensemble des encours de l’entreprise concernée ainsi que le rapport des renouveau effectué avec leur date.

5 — L’ordonnance de payer

Il s’agit de votre dernier recours : l’ordonnance de paiement du tribunal de commerce peut être simplement demandée en ligne. Vous n’aurez qu’à payer environ 37 euros de frais de greffe (y compris les frais d’huissier). Votre débiteur aura alors un mois pour régler sa dette. Une autre solution consiste à passer par une société de recouvrement pour éviter d’engager des poursuites judiciaires. Ces cabinets spécialisés relance votre créancier pour vous par courrier recommandé, appels téléphoniques ou menaces de poursuites. Et si vous avez un besoin cruel d’argent, envisagez l’option de les entreprises d’affacturage qui rachètent — contre commission — vos factures impayées et qui s’en chargent ensuite de les couvrir.

Arrivé à ce stade, vous aurez probablement déjà perdu beaucoup de temps et probablement autant d’argent. Mais — les principes sont obligatoires — ne lâchez jamais l’affaire. Tout travail mérite salaire et toute facture itspayment.

Tag : devenir agent de recouvrement

Comment recouvrir des impayés ?